Cliniques veterinaires Boudeville et Buisse Antibes-Juan les Pins

LAPINS
Le foin doit constituer la très grande majorité de l'alimentation.On le dispose dans un ratelier ou un bac où l'animal ne peut faire ses besoins.On le distribue en petites quantités plusieurs fois par jour afin d'éviter la perte de son odeur.On peut offrir plusieurs sortes de foins ce qui représente une bien meilleure diversification que de proposer deux fruits ou légumes.Le foin de base est le foin de prairie; le foin de luzerne ou de légumineuses est réservé aux en animaux en croissance,en gestation ou en lactation.Le lapin doit toujours en avoir à sa disposition.Il en cosomme l'équivalent de son volume corporel chaque jour.
La verdure est représentée par les herbes et feuillages( les légumes racines comme les carottes, les topinambours,etc..ou les autres légumes même verts comme les pois et les haricots,etc... n'en font pas partie) en particulier: 
    - les plantes aromatiques comme le persil,le basilic, le coriandre, l'aneth, la menthe.
   - les fanes de carottes ou de radis.
   - le céleri branche, le fenouil.
   - les salades au sens large en évitant celles à feulles claires. 
La quantité est de 80g/kg/j en 2 repas.L'excédent est retiré rapidement si le lapin n'a pas tout consommé.
Elle peut être donnée dans" des arbres à lapins" faits maison.
Les autres légumes peuvent être donnés en plus petite quantité(choux, aubergines, légumes racines, ..). Par temps chaud on peut fournir des concombres, des courgettes.
Les fruits sont donnés en très petite quantité une fois par semaine.Penser aux fruits à chair orange(vit A) et aux fruits rouges très appréciés.
L'alimentation commerciale:
Elle n'est pas obligatoire si le lapin reçoit quotidiennement du foin varié de bonne qualité et de la verdure fraîche.
   - les mélanges de graines sont à exclure(dilatation gastrique et/ou occlusions intestinales).
   - les granulés et les extrudés.
   - de préférence les granulés compressés à chaud et les aliments "mon-forages".
La quantité est limitée à 25g/kg/j en 2 repas. Elle peut être donnée dans des jouets ditributeurs.
RATS
L'espérance de vie est plus courte et le taux de cancers  plus élevé avec une nourriture trop riche et/ou déséquilibrée.
Le mélange de graines n'est pas du tout adapté.
Les extrudés conviennent mais il faut vérifier leur composition précise.Le taux de protéïnes doit être d'au moins 18 % pour un rat en croissance, de 14 % pour un rat adulte et de 10 % pour un rat senior. On donne 5 à 10 g d'extrudés par 100 g de poids vif. Idéalement on ajoute des aliments frais ( légumes et fruits ).
Si les extrudés ne sont pas assez appétents on propose une alimentation ménagère. Voici un exemple de ration ménagère pour un rat adulte à l'entretien: 50 g de poudre de lait, 100 g de spiruline, 120 g de farine de soja, 40 g de luzerne, 30 g de farine de gluten, 245 g de maïs, 100 g de farine de blé, 230 g de blé, 15 g de mélasse, 20 g de levure de bière, 25 g d'huile de soja, 5 g de sel, 19,5 g de Vit5 LittleCa ( à fournir par le vétérinaire). Ceci représente 1 kg de ration.
On ne donne jamais d'agrumes, d'haricots secs, de pommes de terre crues et de laitues.
COCHON D'INDE
L'alimentation doit comprendre:
    - 70 % de foin de prairie.Le foin de luzerne est réservé aux rattes en gestation et aux rats en croissance.
   - 80 g/kg/j de verdure ( salades, navets, endives, poivrons,céleri, fenouil.... On peut proposer des poivrons verts et rouges, des tomates, des kiwis, des oranges ( riches en Vit C ).
   - 20 g/kg/j d'extrudés de bonne qualité.
Incapable de créer sa propre vitamine C, un adulte doit recevoir 10-25 mg/kg/j de Vit C, 30-60 mg/kg/j lors de croissance, de gestation, de lactation et de maladie. Un complément peut être fourni par le vétérinaire.
   - 20g/kg/j d'extrudés.
CHINCHILLA
Ils doivent manger toute la journée ( risques d'hypoglycémie ).Les repas les plus importants sont ceux pris au crépuscule et le matin.
On leur propose:
   - du foin de bonne qualité, vert, très épais, non poussiéreux, non humide, contenant 16 % de protéînes au minimum et 1 % de Calcium.
   - 20 g/j d'extrudés de bonne qualité.
   - des herbes, du bois et des végétaux séchés ( branches de noisetier, feuilles et pétales de rose séchés, feuilles d'ortie ou de pisselit séchées... ).
On ne donne pas de raisins, d'aliments frais ( fruits et végétaux ) de sucreries, de biscuits ou de graines.
FURETS                                                                       
Les méthodes d'alimentation actuelle de ce carnivore strict pourraient être à l'origine de cancers pancréatiques ( insulinomes ) ou de troubles digestifs chroniques.
Il est essentiel de peser son animal 2 fois par mois afin d'obtenir des courbes de poids de référence.En effet, même chez les furets sédentaires une prise de poids" normale "de 30 à 40 % peut être notée à l'entrée de l'hiver. Cela se manifestera par une augmentation de la couche graisseuse sous-cutanée qu'il faudra évaluer.
Il faut exposer les jeunes furets ( avant l'âge de 4 à 6 mois ) à des aliments variés: ration ménagère équilibrée, nourriture industrielle humide et sèche, et proies  .Un sevrage mixteavec des croquettes et une ration ménagère carnée est recommandé.
L'idéal est représenté par les rations ménagères dont voici quelques exemples:
  *100g de viande de poulet ou de dinde + 20 g de cou de poulet + 3/4 de dose de Vit5 Little Ca ( chez le vétérinaire) +2 à 4 g de son de blé + 5 ml d'huile de colza.
  * 90 g de viande de boeuf 5% de matière grasse ou de cheval + 20 g de cou de poulet + 3/4 de dose de Vit5 Little Ca ( chez le vétérinaire) +2 à 4 g de son de blé + 5 ml d'huile de colza.
   * 110 g de coeur de boeuf ( ou autre espèce) + 20 g de cou de poulet + 1 dose et 1/4 de dose de Vit5 Little Ca ( chez le vétérinaire) +2 à 4 g de son de blé + 5 ml d'huile de colza.
Les rations sont proposées crues ou cuites. On prépare les portions à l'avance et on les congèle.La décongélation est effectuée au réfrigérateur.Attention à jeter les portions non consommées. Si on ne respecte pas les proportions données et bascule vers un régime "viande seule" la snté de cet animal sera très fortement compromise.
Pour la santé bucco-dentaire on donne 10 à 20 g de cou de poulet sans la peau 1 fois par semaine.
Si le furet est réticent aux rations ménagères on optera pour une alimentation humide pour furet ou pour chaton mais de haute qualité. On privilégie un aliment complet humide à formule fixe contenant au moins 75% d'eau, 1 à 1,65 kcal/g d'aliment, avec ENA inférieur à 10% de la matière sèche,, un taux de fibres inférieur à 2%de la matière sèche.
L'alimentation sèche est à éviter en particulier les friandises énergetiques et sucrées qui favorisent l'obésité.Si l'on veut utiliser des croquettes adaptées au furet on privilégiera un aliment à formule fixe apportant 35 à 65% de matières protéïques brutes, 25 à 40% de matières grasses, moins de 10% d'extractif non azoté, moins de 3% de fibres, 5 à 9% de cendres, un rapport Ca/P de 1,2 à 1,7. Et on complètera la ration de croquettes avec un aliment humide adapté.